Suivez-nous sur Facebook:

Disparition de Maëlys: une vidéo et un second téléphone accusent encore plus Nordahl L.

Maëlys : le suspect numéro 1 possédait un second téléphone portable qu’il a caché aux enquêteurs !

Depuis la disparition de Maëlys le 27 août dernier, en Isère, Nordhal L demeure le principal suspect. En plus d’avoir donné des versions différentes sur ses activités durant la nuit de la disparition de cette fillette de neuf ans, cet homme aurait également caché des informations aux enquêteurs.

Il s’agit notamment d’un second téléphone portable lui appartenant et qui viendrait apporter de nouveaux éléments permettant la résolution de cette affaire !

D’après Le Dauphiné Libéré, Nordhal avait délibérément caché l’existence de ce second appareil.

En effet, son premier téléphone avait été coupé à un moment donné de la soirée durant laquelle Maëlys avait mystérieusement disparu. Mais, en vérité, le suspect avait un autre appareil téléphonique. Il aurait préféré taire ce détail aux enquêteurs étant donné que son deuxième téléphone était « en cours de résiliation » !

Et pourtant, toujours selon le même quotidien, la demande de résiliation n’a été envoyée que vers le « début de la semaine suivant le mariage », soit après la disparition de Maëlys. Les enquêteurs affirmeraient également que l’appareil en question fonctionnait bel et bien durant la soirée du mariage ! Selon les enquêteurs, le téléphone avait émis « des antennes relais alors que le trentenaire affirmait être à ce même instant au mariage »…

Paris Match a également révélé des informations notables concernant le déroulement de cette soirée.

Le magazine affirme effectivement que de nombreux témoins avaient remarqué le comportement anormal de Nordhal vis-à-vis des enfants.

« Le suspect a été vu par de nombreux témoins, dans la salle où les enfants dormaient sous l’œil de la baby-sitter », avait raconté un invité du mariage au quotidien Paris Match. « Dans cette pièce isolée, il parlait avec Maëlys et lui montrait sur son téléphone portable des photos de ses chiens, l’une des passions de la petite fille »

De nombreux invités avaient remarqué cette étrange proximité de Nordhal avec les enfants. Et aujourd’hui, les enquêteurs sont aussi intrigués par ce comportement qu’ils jugent « inadéquat ».

Vers 1 h 30 du matin, la baby-sitter avait quitté la nursery. Mais Maëlys ne s’était pas encore endormie à cette heure tardive. Après avoir discuté avec sa grand-mère vers 2 h 45, elle disparaît mystérieusement. C’est cette personne qui sera la dernière à l’avoir vue cette soirée.

Inquiets, les parents de Maëlys commencent à la chercher partout vers 3 h du matin. Désespérés, ils demandent alors au DJ de la fête de signaler aux autres convives la disparition de l’enfant…

Ensemble, les invités vont partir à la recherche de Maëlys. Tous, sauf Nordhal L., car il serait tombé malade à cause de l’alcool ! Un ami va même l’emmener aux toilettes pour qu’il puisse vomir, mais ce dernier a plus tard affirmé qu’il faisait juste semblant.

Les gendarmes ne sont arrivés sur les lieux que vers 4 h du matin, mais Nordhal a déjà disparu…

Le suspect aurait quitté l’armée à cause de son « addiction aux drogues ».

Nordhal L est déjà connu pour avoir été réformé de son bataillon d’infanterie en 2007. En cause : « son comportement psychologique instable »… Cependant, Paris Match souligne qu’il a été plutôt viré de l’armée, car ses supérieurs avaient découvert son « addiction aux drogues » !

Selon le magazine, Nordhal a été arrêté sur zone militaire pour « usage de stupéfiants et autres infractions à la législation des stupéfiants » en mai 2004 et en décembre 2005.

Les recherches aquatiques arrêtées :

France Info a indiqué que les recherches en zone aquatique pour retrouver la fillette ont été stoppées définitivement. De ce fait, les gendarmes se concentreront uniquement sur les recherches sur terrain, « dans le cadre du service normal et dans le cadre plus spécifique de l’enquête judiciaire en fonction des éléments fournis par les réponses de l’appel à témoin qui affluent chaque jour ».

Cependant, cette décision indique aussi que malheureusement, les espoirs de retrouver Maëlys vivante vont encore diminuer. D’autant plus que les pistes sont très peu nombreuses, même si les parents de la fillette « se raccrochent à quelques petits éléments d’espoir » et espèrent toujours « une nouvelle rassurante ».

Selon BFMTV, les enquêteurs « vont désormais se consacrer à la vérification des signalements qui pourraient leur parvenir ». Ils devront également se contenter de l’interrogatoire de Nordhal et de la reconstitution de son emploi du temps pour découvrir de nouvelles pistes…

Croisons les doigts pour qu’elle soit retrouvée saine et sauve !